Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog de jlduret

Le Blog de jlduret

Pensez juste ou pensez faux mais pensez par vous-même ! Depuis Socrate, le devoir du penseur n’est pas de répéter la doxa du moment mais de la questionner. Sans cette liberté d’exprimer opinions et pensées, point de démocratie.


Le meilleur des nouvelles technologies est à venir.

Publié par jlduret sur 1 Août 2013, 07:44am

Le meilleur des nouvelles technologies est à venir.

Marc Giget est docteur en économie et Président de l’European Institute for Creative Strategies and Innovation. Depuis 1999, il anime les conférences des Mardis de l’Innovation à la Sorbonne. Diffusé dans une centaine de pays, c’est le cours sur l’innovation le plus suivi dans le monde.

Nous vivons une période de poussée technologique considérable.

On a dépassé les 12 millions de chercheurs dans le monde, deux millions de brevets déposés l’an dernier et 110 000 revues scientifiques.

Mais dans le même temps, les progrès des nouvelles technologies ont des conséquences redoutables sur les emplois en les détruisant massivement.

Comme les caissières de supermarché qui sont remplacées progressivement par des systèmes de paiements automatiques.

Les nouvelles technologies créent aussi des emplois….

Mais pour le moment, les pertes ne sont pas compensées par des créations de postes en volume suffisant. Comme on a pu le connaître avec l’arrivée de l’électricité ou du téléphone, par exemple. C’est donc une période assez tendue parce que nous sommes au cœur du phénomène de destruction créative.

Il y a deux scénarios possibles pour les années à venir.

Certains ont une vision désespérée du monde où nous allons connaître une croissance sans emplois.

La révolution technologique actuelle touche pour la première fois l’intelligence humaine.

Traduction, intelligence artificielle, interprétation, analyse, mémoire, logique, stockage, classement, évaluation, les machines se substituent progressivement à l’intelligence humaine.

Que va-t-on faire des gens ? Quelle formation leur donner ?

Peut-être que ne subsisteront que des emplois très qualifiés et d’autres sous-qualifiés comme dans le modèle d’Amazon, une société qui utilise beaucoup de manutentionnaires.

L’hypothèse optimiste, que je partage, voudrait que cela aille mieux d’ici vingt ans.

On a étudié une douzaine de périodes d’innovations qui ont eu lieu par le passé.

Cela permet de modéliser la phase suivante : la crise passera et nous connaîtrons de nouveau une phase créative et massive d’emplois.

Pour le moment la révolution touche surtout les technologies de l’information.

Demain elle aura gagné l’énergie, les transports, le vivant (biologie moléculaire et génétique), les matériaux.

L’enjeu est d’améliorer ces technologies et de mailler ses progrès avec les métiers de la santé, de l’éducation et des transports pour arriver à délivrer des applications vraiment utiles.

La gadgetisation technologique n’a aucun intérêt.

Les gens ne vont pas tomber en pamoison parce que leur frigo discute avec leur four !

Ils ne vont pas non plus descendre dans la rue pour réclamer du haut débit.

En revanche, ils sont prêts à manifester pour la santé, l’éducation, le travail.

Nous disposons d’une multitude de briques technologiques hyper efficaces mais maintenant il faut construire une nouvelle cathédrale.

Les premiers progrès réalisés sont porteurs d’espoir : aujourd’hui on fait marcher des paralytiques avec des exosquelettes !

C’est une véritable révolution copernicienne !

____

Pour en savoir plus sur le futur des nouvelles technologies, voir le numéro 778 du magazine 01net avec un dossier spécial "Comment nous vivrons dans 20 ans"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents