Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog de jlduret

Le Blog de jlduret

Pensez juste ou pensez faux mais pensez par vous-même ! Depuis Socrate, le devoir du penseur n’est pas de répéter la doxa du moment mais de la questionner. Sans cette liberté d’exprimer opinions et pensées, point de démocratie.


Supprimez votre compte Facebook

Publié par jlduret sur 2 Septembre 2012, 16:24pm

Catégories : #Réseaux sociaux

COMMENT REDEVENIR UN HOMME SUR INTERNET, POURQUOI SUSPENDRE OU SUPPRIMER SON COMPTE FACEBOOK. LES 10 COMMANDEMENTS DE L’INTERNET SOCIAL.

C'est le conseil d'un musicien à lire ICI

 

Éloignons nous un peu du monde de la musique pour parler de société.
Vous trouverez ici un recueil de commandements qui vous aideront à trouver la force de supprimer votre compte F******k.

Ou vous feront juste un peu sourire.

I. Tu laisseras le passé dans le passé et t’autoriseras à oublier tes erreurs.

Oui, c’est certain, en 2007 une photo de vous accroché au bar par la ceinture, une inconnue dans chaque bras et la même tête que Raoul Duke faisait beaucoup rire vos camarades de Fac. Aujourd’hui ça fait beaucoup rire vos collaborateurs, managers, banquiers, profs et les éventuels soutiens financiers de votre future entreprise … allé hop! Poubelle.

II. Tu arrêteras de communiquer en silence et en solo.

Sauf lorsqu’il est évident que la conversation ne peut se poursuivre que dans le langage universel. Votre voix est votre meilleure alliée, et en plus IRL les phéromones, regards et autres signes vous aideront à vous faire comprendre beaucoup mieux qu’un LOL ou qu’un ;-) (qui donnent autant de crédibilité qu’un West Highland White Terrier mordant un Rhinocéros). La chaleur d’un regard c’est pas mieux qu’un clavier AZERTY plein de poussière?

III. Tu éviteras de passer pour un illettré.

Le calcul est simple:

Passer son temps à écrire en français  +

Avoir passé son enfance au sein du système éducatif de notre beau pays ² =

Les statuts, commentaires et autres déclarations philosophiques lancées sur la toile à l’emporte pièce ressemblent à une dictée de CM1. Corriger toutes vos erreurs vous ferait perdre trop de temps et un homme n’a pas de temps à perdre. Si, si! Vous faites des fautes, nous faisons des fautes, ils font des fautes. Pas la peine de le montrer à tout le monde.

IV. Tu protègeras tes enfants.

Tout le monde adore regarder le fruit de vos entrailles  se badigeonner le visage avec de la boue en bavant. Tout le monde adore votre commentaire juste en dessous :”Futur Andy Warhol!!!;-)“. Mais prenons un peu de recul. Vous auriez aimé, à l’adolescence, que soient accessibles à 800 millions d’utilisateurs des photos de vous en couche? La génération suivante risque de bien profiter des années lycées… Prenons encore plus de recul. Certains prédateurs sexuels ne se priveront pas de rentabiliser leur dernière version de Photoshop avec les instantanés de vos chères têtes blondes. Le monde n’est pas gentil. Mark veut vous le faire oublier. Vous avez le droit de faire une pause verre d’eau fraîche ou suppression massive des photos de vos enfants sur la toile. A tout de suite.

V. Tu tenteras d’échapper à l’œil qui voit tout.

Ne faites pas semblant. Vous savez qu’un jour tout ceci se retournera contre vous. Vous ne savez pas comment, ni quand, mais vous le savez.

VI. Tu libèreras ton cerveau.

Chaque connexion sur votre profil est un bombardement massif d’informations. Sans que vous le sachiez, chaque info est reçue, traitée, analysée, stockée et mise à disposition pour réutilisation puis supprimée au bout d’un certain temps. Une énergie colossale et une grande partie de votre mémoire disponible est donc consacrée aux photos du saut en parachute de votre frère et aux commentaires sous le statut de votre copine qui a passé une soirée “vraiment trop chanmééée LOL“.

Sans compter que lorsque cette info génère une émotion (négative ou positive) l’énergie dépensée est multipliée au moins par 4. Autant de petits ou gros clous enfoncés dans la tête. Mixez ceci avec un profil d’intuitif global (10% de la population selon certaines études) et vous aurez un résultat sympa de parano hyperactif cérébral avec une certaine tendance à la tachypsychie. Trèèès mauvais pour le sommeil. Pour les analytiques progressifs ils seront juste complètement accros car voudront renouveler l’expérience indéfiniment.

VII. Tu reviendras dans le réel.

Ok! Votre profil est une belle collection de photos de vous bronzé (sous CS6), au top de la forme, un cocktail à la main et volant sur un ptérodactyle au dessus de la pyramide de Gizeh. Votre moi réel, lui, sait que vous passez 90% de votre temps, tout blanc, sur un fauteil Ikea à chercher sur lastminute le thème de votre prochain album photobucket. Capturer n’est pas voir. Profitez du présent.

VIII. Tu t’élèveras au dessus.

Avouez, le type dans votre entourage qui n’a pas de compte Facebook et qui a moins de 50 ans dégage un truc entre le mystère et la classe vintage. Ce statut est accessible à tout le monde. A condition bien sûr de s’habiller correctement et de lire GQ.

IX. Tu éviteras les guerres inutiles.

Cette fille qui vous lèche l’oreille sur ces photos a beau être une vieille copine du lycée, lesbienne et vivant à Sao Paulo votre copine est déjà en train de soigneusement préparer vos valises pour aller la rejoindre. Dommage que le Barman ait eu la bonne idée de tout mettre en ligne.

X. Tu passeras plus d’entretiens d’embauche que d’entretiens d’embûches.

Et vous aurez enfin la satisfaction de pouvoir observer la frustration dans les yeux du recruteur qui n’a que LinkedIn à se mettre sous la dent. Vous êtes déjà en train de poser votre nom sur la porte.

 Un dernier:

XI. Tu posteras un commentaire sous cet article pour dire que tu es d’accord ou que tu n’es pas d’accord ou que toi aussi tu passes des soirées “Channmmmééées LOL ...”.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents