Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog de jlduret

Le Blog de jlduret

Pensez juste ou pensez faux mais pensez par vous-même ! Depuis Socrate, le devoir du penseur n’est pas de répéter la doxa du moment mais de la questionner. Sans cette liberté d’exprimer opinions et pensées, point de démocratie.


Les escrocs ne manquent pas d'imagination.

Publié par jlduret sur 3 Août 2012, 07:30am

Catégories : #Divers

Quand il s'agit de pirater nos cartes bancaires, ils ont non seulement de l'imagination, mais aussi de la technicité.

Un nouveau système de piratage de cartes bancaires, de très petite taille, découvert. Un nouveau skimmer, un système physique de vol de données bancaires à partir d’un distributeur de billets, vient d’être découvert. C’est l’équipe de sécurité de l’European ATM Security Team qui a révélé la chose dans son dernier rapport. Le lecteur de carte bancaire pirate est, comme vous pouvez le constater ci-dessous, est fin, très fin. Il peut se placer, dans certains cas, directement dans le lecteur de carte officiel du guichet automatique de billet. Il a pour mission de cloner la bande magnétique de la carte bancaire insérée. European ATM Security Team n’indique pas le pays ou a été découvert ce matériel.

Pendant ce temps, Data Security Breach a a reçu le premier rapport de la BCE sur la fraude à la carte bancaire montre que les puces ont augmenté la sécurité des transactions physiques. Un rapport qui sort en plein été, histoire qu’il ne soit lu par personne ? La Banque centrale européenne (BCE) a publié son premier rapport qui regroupe les informations de la BCE et des 17 banques centrales nationales de la zone euro. Ses principales conclusions sont que la fraude par carte est à la baisse depuis 2007, et que les progrès technologiques ont joué un rôle clé pour accroître la sécurité des transactions.

DataSecurityBreach.fr a lu que l’évolution de la fraude liée aux paiements par carte en Euro Payments Area (SEPA) de 2007 à 2010. Le SEPA comprend 32 pays et 458 millions de citoyens Européen. Le niveau total de la fraude s’élève à € 1,26 milliards en 2010, soit une baisse de 12,1% depuis 2009. La fraude en termes relatifs est passée de 0,045% en 2007 à 0,040% en 2010, après avoir culminé à 0,050% en 2009. Entre 2007 et 2010, le montant global des fraudes a augmenté de 0,7%, mais la valeur des transactions a augmenté de 5,1%. Dans l’ensemble, 1,2% des cartes émises au sein du SEPA ont été utilisées de manière frauduleuse (12 cartes sur mille).

L’amélioration de la sécurité des cartes et l’infrastructure de paiement sous-jacent sont la raison principale que la fraude via des distributeurs  a été plus faible en 2010 qu’en 2007. L’amélioration la plus importante était la plus large adoption de la norme EMV (puce).

A lire ici

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents