Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog de jlduret

Le Blog de jlduret

Pensez juste ou pensez faux mais pensez par vous-même ! Depuis Socrate, le devoir du penseur n’est pas de répéter la doxa du moment mais de la questionner. Sans cette liberté d’exprimer opinions et pensées, point de démocratie.


C'est la Nature et non l'activité humaine qui détermine le climat

Publié par jlduret sur 6 Août 2011, 07:33am

Catégories : #Curiosité

Une fois de plus, en imaginant que ses pipis et ses cacas étaient à même de changer le climat, l'homme s'est cru au centre de tout !

Eh bien non, rayons cosmiques, champ magnétique solaire et position de notre planète dans la galaxie sont les seuls acteurs de ce changement. (1 année galactique = 250 millions d'années)

Entretien avec Henrik SVENSMARK

Un intéressant reportage à ce sujet est passé hier soir, tard, sur ARTE

  Sur le même sujet

Un petit résumé fait par un spécialiste ici et qui fait le point

Le rapport du NIPCC traduit en français : "C'est la nature, et non l'activité humaine, qui détermine le climat"

Un panel de scientifiques, tous indépendants du GIEC, vient de publier un rapport mettant en lumière les nombreuses insuffisances, pour ne pas dire les malhonnêtetés intellectuelles, commises par le GIEC dans ses rapports successifs sur le changement climatique prétendument anthropogénique. Le document, traduit par Jean Martin (avec deux co-traducteurs) et mis en téléchargement sur son site (PDF), résume les principales objections formulées par de nombreux scientifiques du monde entier (plus de 110 travaux "sceptiques" cités) vis à vis du soi-disant "consensus" dont notre gouvernement et l'essentiel de notre presse nous abreuve de façon pluri-quotidienne. 

Ces 50 pages (70 avec les annexes) se lisent facilement, même si votre culture scientifique est moyenne. Ce rapport souligne à quel point utiliser la pseudo-science du GIEC pour fonder des décisions politiques lourdes de conséquences économiques est dangereux.  

Leur principale conclusion:

"Ce rapport démontre donc que la contribution des émissions de GES (NdVB: gaz à effet de serre) au réchauffement actuel est insignifiante. En utilisant les données du GIEC publiées dans le rapport CCSP nous avons pu montrer que les températures observées sont en contradiction flagrante avec les modélisations numériques basées sur les évolutions des GES. Il est curieux de constater que l'IPCC n'ait jamais fait de telles comparaisons, sinon il aurait dû aboutir aux mêmes conclusions, à savoir : le réchauffement actuel est principalement d'origine naturelle plutôt qu'anthropogénique. Au contraire, l'IPCC campe sur ses positions à propos du réchauffement global, alors que les « preuves évidentes » ne résistent pas à un examen minutieux.

(...)

Si le réchauffement actuel n'est pas lié aux GES, quelles sont les causes naturelles qui peuvent produire les changements de températures observés pendant les périodes historiques préindustrielles ? Des observations empiriques montrent que les principales causes des variations de température à l'échelle décennale sont liées à l'activité solaire qui module le rayonnement cosmique lui même responsable en grande partie des variations de la nébulosité atmosphérique. Des publications rapportent également que les rayons cosmiques sont responsables de changements climatiques majeurs pendant les derniers 500 millions d'années de l'histoire paléo-climatique de la Terre."

Bonne lecture !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents