Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog de jlduret

Le Blog de jlduret

Pensez juste ou pensez faux mais pensez par vous-même ! Depuis Socrate, le devoir du penseur n’est pas de répéter la doxa du moment mais de la questionner. Sans cette liberté d’exprimer opinions et pensées, point de démocratie.


Le « Lancet » tente de se refaire une réputation

Publié par jlduret sur 30 Novembre 2021, 11:16am

Catégories : #Lancet gate, #Covid, #Traitement covid

Le « Lancet » tente de se refaire une réputation
 

The Lancet, prestigieux journal scientifique et médical britannique, reste maintenant dans les mémoires pour avoir publié un article créé de toute pièce par des inconnus soudoyés par le lobby de la pharmacie pour détruire la réputation du Professeur Raoult et sa mise au point optimisée du traitement précoce des malades atteints par le coronavirus avec l’hydroxychloroquine associée à l’azithromycine.

Le but de cette manœuvre consistait à décrédibiliser les traitements précoces pour ouvrir la porte aux thérapies géniques à ARN messager. L’image de probité et d’honnêteté du Lancet a été écornée durablement et dans le même temps les gouvernements ont alors mis en place des campagnes de « vaccination » sans précédent, en pleine épidémie avec des produits expérimentaux au mépris de la santé des populations sans jamais reconnaître qu’il existait des traitements préventifs.

Serait-ce pour faire bonne figure après ce scandale dit du « Lancet-gate » que ce périodique ose publier dans sa rubrique « Correspondence » une note du Docteur Günter Kampf de l’Université de médecine de Greifswald en Allemagne ?

Voici une traduction de cette lettre du Docteur Kampf.

Source :https://www.thelancet.com/action/showPdf?pii=S0140-6736%2821%2902243-1

COVID-19 : Stigmatiser les non-vaccinés n’est pas justifié

Aux États-Unis et en Allemagne, des responsables de haut niveau ont utilisé le terme de pandémie des non vaccinés, suggérant que les personnes qui ont été vaccinées ne sont pas prises en compte dans l’épidémiologie du COVID-19. L’utilisation de cette expression par les autorités aurait pu encourager un scientifique à affirmer que « les non vaccinés menacent les vaccinés contre le COVID-19 »(1). Mais ce point de vue est beaucoup trop simple.

Il existe de plus en plus de preuves que les individus vaccinés continuent à jouer un rôle important dans la transmission du virus.

Dans le Massachusetts, aux États-Unis, un total de 469 nouveaux cas de COVID-19 ont été détectés lors de divers événements en juillet 2021, et 346 (74%) de ces cas concernaient des personnes totalement ou partiellement vaccinées, 274 (79%) des qui étaient symptomatiques. Les valeurs du seuil du cycle étaient également faibles entre les personnes complètement vaccinées (médiane 22,8) et les personnes non vaccinées et pas complètement vaccinées, ou dont le statut vaccinal était inconnu (médiane 21,5), indiquant une charge virale élevée même parmi les personnes complètement vaccinées (2). Aux États-Unis, un total de 10262 cas de COVID-19 ont été signalés chez des personnes vaccinées au 30 avril 2021, dont 2725 (26,6 %) étaient asymptomatiques, 995 (9,7 %) ont été hospitalisés et 160 (1,6 %) sont décédés (3). En Allemagne, 55,4 % des cas symptomatiques de COVID-19 chez les patients âgés de 60 ans ou plus concernaient des individus entièrement vaccinés (4) et cette proportion augmente chaque semaine. À Münster, en Allemagne, de nouveaux cas de COVID-19 se sont produits en au moins 85 (22 %) des 380 personnes qui ont été complètement vaccinées ou qui se sont remises du COVID-19 et qui ont fréquenté une boîte de nuit (5). Les personnes vaccinées ont un risque plus faible de maladie grave mais font toujours partie de la pandémie. Il est donc faux et dangereux de parler de pandémie des non vaccinés. Historiquement, les États-Unis et l’Allemagne ont engendré des expériences négatives en stigmatisant certaines parties de la population pour leur couleur de peau ou leur religion. J’appelle les responsables et les scientifiques de haut niveau à mettre un terme à la stigmatisation inappropriée des personnes non vaccinées, parmi lesquelles nos patients, collègues et autres concitoyens, et à déployer des efforts supplémentaires pour rapprocher la société.

Je ne déclare aucun conflit d’intérêt.

Günter Kampf

guenter.kampf@uni-greifswald.de

University Medicine Greifswald, Institute for Hygiene and Environmental Medicine, 17475 Greifswald, Germany

1.Goldman E. How the unvaccinated threaten the vaccinated for COVID-19: a Darwinian perspective. Proc Natl Acad Sci USA 2021; 118: e2114279118.

2.Brown CM, Vostok J, Johnson H, et al. Outbreak of SARS-CoV-2 infections, including COVID-19 vaccine breakthrough infections, associated with large public gatherings—Barnstable County, Massachusetts, July 2021. MMWR Morb Mortal Wkly Rep 2021; 70: 1059–62.

3.US Centers for Disease Control and Prevention COVID-19 Vaccine Breakthrough Case Investigations Team. COVID-19 vaccine breakthrough infections reported to CDC— United States, January 1–April 30, 2021. MMWR Morb Mortal Wkly Rep 2021; 70: 792–93.

4.Robert Koch Institut. Wöchentlicher Lagebericht des RKI zur Coronavirus- Krankheit-2019 (COVID-19)—14·10·2021— aktualisierter Stand für Deutschland. Oct 14, 2021. https://www.rki.de/DE/Content/InfAZ/N/Neuartiges_Coronavirus/Situationsberichte/Wochenbericht/ Wochenbericht_2021-10-14.pdf?__ blob=publicationFile (accessed Oct 18, 2021).

5.Von Dolle F. Münster: Inzwischen 85 Infizierte nach 2G-Party im Club. Sept 20, 2021. https://www1.wdr.de/ nachrichten/westfalen-lippe/corona- infektionen-clubbesuch-muenster-100.html (accessed Sept 23, 2021).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents