Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog de jlduret

Le Blog de jlduret

Pensez juste ou pensez faux mais pensez par vous-même ! Depuis Socrate, le devoir du penseur n’est pas de répéter la doxa du moment mais de la questionner. Sans cette liberté d’exprimer opinions et pensées, point de démocratie.


Rapport du GIEC : contrairement à ce que la Presse raconte, la situation est loin d’être catastrophique

Publié par jlduret sur 17 Août 2021, 16:09pm

Catégories : #AR6, #GIEC

Rapport du GIEC : contrairement à ce que la Presse raconte, la situation est loin d’être catastrophique
 

Steve Koonin, scientifique et ancien conseiller climat d’Obama, auteur d’un essai présenté récemment par l’IREF, vient de publier un article dans le Wall Street Journal dans lequel il fait un résumé du dernier rapport du GIEC qui est beaucoup moins catastrophique que ne l’ont fait croire la plupart des médias et des politiques.

C’est important car ce rapport devrait retenir toute notre attention.

Il sera un élément crucial lors de la prochaine Conférence des Nations-Unies sur les changements climatiques qui se tiendra à Glasgow et où les dirigeants de 196 pays se réuniront en novembre.

Voici les principales conclusions tirées par Koonin.

Les vagues de chaleur aux États-Unis

Elles ne sont pas plus fréquentes aujourd’hui qu’en 1900.

Il existe de grandes différences entre les conclusions du rapport (et des rapports du GIEC en général) et le contenu. Par exemple, on indique que les vagues de chaleur à travers les États-Unis sont devenues plus fréquentes depuis 1960, mais on omet de mentionner qu’elles ne sont pas plus nombreuses aujourd’hui qu’elles ne l’étaient en 1900.

Plus important encore, la confusion des modèles continue. On nous dit à plusieurs reprises « les modèles disent », mais les modèles informatiques compliqués utilisés pour projeter la température future, les précipitations, etc. restent déficients. Certains modèles sont beaucoup plus sensibles aux gaz à effet de serre que d’autres. Beaucoup sont également en désaccord sur la température de référence sur la surface de la Terre.

Les modèles ne parviennent pas à expliquer pourquoi un réchauffement climatique rapide s’est produit de 1910 à 1940, lorsque l’impact humain sur le climat était beaucoup moins important.

Inondations en Europe et en Chine, températures record dans certaines régions des États-Unis

Ce sont des phénomènes météorologiques et non climatiques.

Le rapport met l’accent sur le changement climatique au cours des dernières décennies, mais minimise ou omet de mentionner les précédents historiques qui relativisent l’influence de l’Homme sur le climat. La section « Résumé pour les décideurs » indique que le taux d’élévation du niveau de la mer à l’échelle mondiale a augmenté au cours des 50 dernières années. Il ne mentionne pas qu’il a augmenté presque aussi rapidement il y a 90 ans avant de diminuer fortement pendant 40 ans.

Les événements météorologiques extrêmes sont invoqués comme preuve d’une catastrophe imminente.

Mais les inondations en Europe et en Chine et les températures record dans les régions des États-Unis sont des phénomènes météorologiques et non climatiques, des événements singuliers et non des tendances sur plusieurs décennies.

L’Europe et la Chine ont connu des inondations tout aussi dévastatrices au cours des siècles passés, mais elles sont oubliées ou délibérément ignorées.

La sécheresse et les incendies de forêt dans l’ouest des États-Unis font partie d’une tendance qui remonte à quelques décennies, mais la gestion des forêts et l’expansion de la présence humaine dans les forêts sont peut-être plus importantes que le changement climatique pour provoquer ces événements.

Concernant les éléments météorologiques extrêmes, nous n’avons aucune preuve scientifique que l’activité humaine a aggravé la force des ouragans ou leur nombre.

Le rapport juge improbable les scénarios d’émissions de CO2 les plus élevées à l’avenir, même si ce sont ceux dont on entend parler le plus dans les reportages des médias. Les scénarios les plus plausibles mentionnent une température mondiale moyenne en 2100 d’environ 2,5 degrés Celsius de plus qu’à la fin des années 1800. Le globe s’est déjà réchauffé de un degré depuis ce temps et les parties de l’Accord de Paris ont arbitrairement convenu de limiter le réchauffement à un autre degré.

Mais puisque le bien-être de l’humanité s’est amélioré de façon spectaculaire, alors même que le globe s’est réchauffé au cours du XXe siècle, il est absurde de suggérer qu’un degré supplémentaire de réchauffement au cours du siècle prochain sera catastrophique.

En conclusion, écrit Koonin, une vraie science se caractérise par des détails, des données, des modèles fiables et un débat raisonné. Cela prend du temps. En attendant, il faut se méfier du torrent d’hyperboles qui balaie le globe.

Les simulations informatiques sont loin d'avoir montré leur pertinence !

Les simulations informatiques sont loin d'avoir montré leur pertinence !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Ceux qui écrivent ça ne sont pas au contact du terrain : vigneron de 70 ans , je peux dans le détail montrer ce qui a changé (en bien ou en mal) depuis les années 60 .Mes deux fils ont pris ma suite et je les ai fortement encouragé à diversifier car on n'arrive plus depuis 2015 à avoir une récolte "normale" , cette année on a eu gel ,tornade , grêle , black rot , mildiou , et ces jours ci un coup de chaud qui a grillé toutes les grappes exposées au soleil entre 15 et 17h...
Gens des villes , attendez vous à avoir faim un jour proche ! car si fin 19em siècle 80% de la population produisait sa nourriture , et était en autarcie , ce n'est plus le cas ...Le nombre de paysans ne cesse de diminuer et des investisseurs récupèrent les terres pour des projets pas forcément alimentaires
Répondre
J
Bonjour et merci de votre commentaire. D'abord l'article porte sur la T° moyenne de la Terre et non de tel ou tel lieu ; ensuite et surtout, comme d'habitude l'Homme voit des évolutions à "son échelle de temps" et ce que vous dites est parfaitement observable mais ne contredit en rien l'article ; car vous devez savoir que l'on est sorti d'un "petit âge glaciaire" et donc évidemment il faisait autrefois plus froid. En Savoie il y a 30 ou 40 ans, les vins peinaient à dépasser les 7% à 8% alcool et on était autorisé à "sucrer" pour compenser ce manque d'alcool, sans compter que l'on faisait "pisser la vigne". Et donc OUI à notre échelle il y a eu un réchauffement du à cette sortie du petit âge glaciaire ; pour autant cette situation n'est pas anormale, la Terre ayant connu des "beaucoup plus chaud" et des "beaucoup plus froid". L'erreur est de croire qu'il y a un thermostat qui règle la T°. L'article voit une baisse constatée à l'échelle Terre (ce sont des faits scientifiques et pas des opinions) et présage d'une baisse à venir. Bien cordialement
F
Ah ça comme toujours, des agriculteurs ou vignerons qui expliquent tous les ans que les cultures ne sont pas bonnes pour tous les motifs climatiques possibles ... et bien entendu, les bio en première ligne... Entre 1960 et nos années la production agricole française a doublé. Rien à voir avec le nombre de paysans, ne vous ne déplaise !
C
Une escroquerie du GIEC est d'amener les medias à terroriser la population en veillant à ne jamais corriger ce délire .
Répondre
J
Pour répondre à Mr Keller : la récolte de vin qui était en France de 70 millions d'hectolitres il y a 40 ans sera cette année au mieux de la moitié , sinon elle tourne autour des 45 millions.
Il faut savoir aussi que les agriculteurs Français ne produisent plus que la moitié des fruits et légumes consommés par leurs concitoyens ...
Si les rendements céréaliers ont beaucoup augmenté depuis les années 60 , c'est désormais fini et s'il n'y avait pas les primes PAC , il n'y aurait plus de production du tout , si vous étiez agriculteur vous le sauriez ..
D'autre part les créneaux de récoltes (foins , moissons ...) sont de plus en plus petits et comme les exploitations sont de plus en plus grandes , il manque des jours pour tout faire à temps ..

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents