Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog de jlduret

Le Blog de jlduret

Pensez juste ou pensez faux mais pensez par vous-même ! Depuis Socrate, le devoir du penseur n’est pas de répéter la doxa du moment mais de la questionner. Sans cette liberté d’exprimer opinions et pensées, point de démocratie.


Les outils de l’austérité

Publié par jlduret sur 25 Mars 2021, 12:24pm

Catégories : #Covid, #Réchauffement climatique, #Libertés

Les outils de l’austéritéLes outils de l’austérité

Un parallèle entre l'Eglise Réchauffiste et les gestionnaires de la Covid19.

par Jean-Yves Leblanc

(Merci à MD d’avoir attiré mon attention sur ce commentaire au dernier article de Philippe. En accord avec son auteur, ce commentaire est reproduit ici en tant qu’article. Un peu brut de décoffrage, il est un utile remue-méninges. BR)

Bonjour,
Le présent commentaire émane de quelqu’un qui intervient pour la première fois sur ce site et qui, à la différence de beaucoup de commentateurs ici, vient présenter un point de vue (véritablement) de gauche. C’est à dire en faveur du progrès matériel et social du monde du travail et résolument opposé à l’austérité verte et au retour au 19ème siècle.

Au-delà d’apparentes gesticulations contestataires, la gauche politique et syndicale d’aujourd’hui a abandonné cet ancrage social et s’est mise à communier aux saintes valeurs de la nouvelle pensée « progressiste » reposant sur la trilogie écologie-sanitaire-sociétal.
Cette pensée post-moderne est emmenée et théorisée par les gourous milliardaires des GAFAM, incarnée par la « gauche » Démocrate américaine, relayée par les campus et vantée par les médias. Une grande partie de la droite ayant rejoint le convoi, il reste un monde politique unicolore et sans opposition qui a enrôlé les classes éduquées dans un conformisme absolu et mis les classes populaires hors-jeu.

Je trouve l’article de P. Catier très judicieux car le catastrophisme climatique et sanitaire sont, à mes yeux, totalement liés. Ce sont en effet les deux outils principaux qui vont permettre d’imposer aux peuples l’austérité, la régression, l’autoritarisme ou même l’eugénisme rêvés par les princes hyper-capitalistes de Davos.
Quoi de mieux que cet état de guerre permanent pour faire accepter l’entrée dans ce beau monde d’après ? Destruction économique, chômage, chute des salaires, raréfaction de l’énergie (la fameuse transitions énergétique), contrôle social, perte des libertés élémentaires dont celle de se déplacer…

Guerre sanitaire et climatique se mènent de façons identiques et complémentaires:
– instrumentalisation et corruption des instances internationales GIEC et OMS.
– corruption systémique des labos qui dépendent financièrement ici de Big Parma et là du lobby réchauffiste et, en aval, de toute la pyramide universitaire.
– Instauration d’une science officielle qui exclut le doute et punit la dissidence.
– Passage des gouvernements au mode dictatorial avec imposition de mesures de plus en plus liberticides, humiliantes et tatillonnes relayées avec zèle par toute la pyramide administrative et tous les élus locaux.
– Contrôle total de la publication scientifique, du peer-reviewing et parution de plus en plus fréquente d’articles sous influence biaisés ou falsifiés.
– Instrumentalisation de tous les médias et de toutes les institutions publiques au service d’une propagande totale (panneaux autoroutiers, affichages, documentaires ou téléfilms écolo bien-pensants tous les soirs, spots lancinants « je ne tue pas papi », pub écolo-bio ad nauséam, JTs dignes de radio Paris en 41, Météo France devenu site de propagande climatique et école devenue centre de bourrage de crâne climatique et sanitaire …)

Et en face … les pauvres « covidoréalistes » et « climatoréalistes » tellement semblables:
– Baillonnés, relégués exclusivement dans les médias alternatifs.
– Diabolisés (complotistes, fascistes), traités de charlatans même s’ils sont grands scientifiques.
– Licenciés (Christian Péronne de sa chefferie, Philippe Verdier de France 2)
 …Mais tellement intéressants car c’est chez eux qu’on pense et qu’on cherche pendant que les autres bêlent ou éructent. C’est chez eux qu’on trouve les vertus du doute et de la critique propres à la vraie science et c’est chez eux et non chez leurs adversaires qu’on trouve les démonstrations fouillées et les données sourcées.

Oui, vraiment, ils serait bien que ces gens se tendent la main et s’entre-éclairent. Bien et surtout nécessaire car combien de lucides climatoréalistes en sont encore à croire les sornettes (rétractées) du Lancet et combien de lucides « Santé-Libre » en sont encore à croire au loup-garou du CO2?
Combien de nos amis, pourtant intellectuellement armés, ont cessé de penser et de voir le monde réel ? Imperméables aux raisonnements, ils se contentent de psalmodier les évangiles officiels et de trembler devant toutes les catastrophes annoncées: Sauver la planète ! Sécheresse ! Canicule ! Fonte des glaces ! CO2 ! Clusters ! Cas ! Vagues ! Variants ! Confinement ! Hospitalisations …
Nous sommes en train d’être emmurés dans une prison. Si ceux qui osent encore l’esprit critique ne se lèvent pas et ne s’unissent pas pour arrêter ça tant qu’il en est encore temps, notre futur sera bien sombre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents