Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog de jlduret

Le Blog de jlduret

Pensez juste ou pensez faux mais pensez par vous-même ! Depuis Socrate, le devoir du penseur n’est pas de répéter la doxa du moment mais de la questionner. Sans cette liberté d’exprimer opinions et pensées, point de démocratie.


Climat : la vérité finira-t-elle par être connue ?

Publié par jlduret sur 6 Janvier 2021, 19:25pm

Catégories : #Réchauffement climatique, #Dérèglement climatique, #CO2

Claude BRASSEUR

En matière de climat, toutes les erreurs deviennent vérité à condition d’être répétées souvent.
Nous le savons et j’ai été étonné de recevoir un mail d’étudiant qui ne se contentait pas des répétitions…. cherchait la vérité sans la trouver !

Par les voies internet ordinaires, il n’a pu accéder à des informations utiles  concernant le rôle du CO2 dans l’atmosphère. Les affirmations sans preuve ne lui convenaient pas. Tombé par hasard sur un article signé CB, il a pris l’initiative de me contacter. Non, je ne suis pas climatologue, je suis simplement un mathématicien orienté physique appliquée qui a vite été effaré par des affirmations  contraires aux lois de la physique… qui s’est mis à chercher la vérité, comme tout scientifique est censé faire. Le rôle du consensus est nul en science ! Seule une démonstration compte.

Ci-dessous je reproduis ma correspondance avec cet étudiant  chercheur de vérité à qui je souhaite des émules.

Je suis en train d’écrire un article sur les causes du réchauffement climatique.

Etudiant : Mes recherches m’ont  toujours mené au consensus scientifique, très peu d’articles s’opposent à ce consensus qui dit que le réchauffement climatique est causé par les activités humaines…. et je suis tombé sur votre article « Quelques vraies raisons des changements climatiques ». Pourriez-vous m’orienter vers des articles et des livres qui affirment que le climat mondial change constamment en fonction de causes naturelles et non à cause de l’activité anthropique ?

CB : Sachez d’abord que j’ai cru au réchauffement climatique anthropique, comme le grand Hawking qui faisait confiance à d’autres mais, en sciences exactes, le consensus n’a pas de place.

Seule la vérité compte – Vérité prouvée et pouvant être reproduite – et la seule vérité pouvant être démontrée à l’heure actuelle est qu’une augmentation du CO2 ne joue aucun rôle dans la température de la terre.

Il est vrai que le CO2 est passé de 3 molécules sur 10.000 dans l’air à 4 sur 10.000 en 30 ans et c’est à cause de cela que, dans l’enseignement secondaire et supérieur, toutes les formations qui s’y prêtent invitent les enseignants à réaliser devant les étudiants des expériences qui «prouvent» le réchauffement de l’atmosphère lié à une croissance du CO2 dans l’air…

Il est toujours infiniment facile de démontrer que ces expériences sont des faux ! Ce sont des variantes de la bouteille emplie d’air dont la température au soleil augmente moins que celle remplie de CO2, expérience d’Eunice Newton en 1848. Eunice Newton ne connaissait pas l’argon !

Selon le GIEC, l’argon, qui a quasi la même masse atomique ( 40 contre 44) est le modèle du gaz «pas à effet de serre»…. pourtant, si on refait l’expérience avec lui, il atteint la même température que le CO2.

Cette erreur, et donc le fait qu’il n’y a aucune expérience (du tout!!) pour confirmer la thèse du GIEC, n’est pas dénoncée publiquement…..

Je vous renvoie à deux sites intéressants :

Association des Climato Réalistes (France) et Science, Climat et Energie (Belgique) et vous présente l’expérience d’Eunice Newton telle que destinée aux étudiants : GREENHOUSE EFFECT IN THE CLASSROOM. A PROJECT – AND LABORATORY – BASED CURRICULUM de Susan B. Lueddecke e.a.

La vraie interprétation des résultats est présentée  dans « Climate change in a shoebox : Right  result, wrong physics » de Paul Wagoner e.a.

Etudiant : Votre réponse m’a été d’une grande aide. Avant, j’étais perdu dans la mesure où je n’ai trouvé que les rapports du GIEC et de la NASA qui défendent le réchauffement climatique anthropique.

Et ma conclusion est évidente : seuls ceux qui acceptent le «consensus scientifique» sont autorisés à se faire connaître officiellement.

J’y ajoute une question : Pourquoi ?

© Claude Brasseur pour Dreuz.info.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents