Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog de jlduret

Le Blog de jlduret

Pensez juste ou pensez faux mais pensez par vous-même ! Depuis Socrate, le devoir du penseur n’est pas de répéter la doxa du moment mais de la questionner. Sans cette liberté d’exprimer opinions et pensées, point de démocratie.


Le nombre de cas de coronavirus est plus élevé que jamais et le nombre de décès plus faible que jamais

Publié par jlduret sur 9 Septembre 2020, 18:10pm

Catégories : #Covid, #2ème vague

Le nombre de cas de coronavirus est plus élevé que jamais et le nombre de décès plus faible que jamais

Emmanuel

NDLR : Il est curieux que les médias soient à ce point "taiseux" ; je viens encore d'entendre à l'instant sur "C dans l'air" _habituellement crédible_ une virologue enseignante dire que l'Espagne connaissait sa 2ème vague ! Jugez en en regardant le graphique plus bas.

Des taches rouges qui démangent terriblement, des cloques – généralement regroupées – et peut-être de la fièvre. Un bambin, trop fatigué ; un parent plutôt las mais vaguement inquiet. Quel est le diagnostic ? La varicelle.

C’est l’une des maladies les plus courantes que je vois en chirurgie, semaine après semaine. Et je suis toujours heureux de rassurer les parents sur le fait que cette infection virale – également connue sous le nom de varicelle – est une maladie bénigne pour la plupart des enfants. Un peu de lotion à la calamine pour réduire les démangeaisons et la plupart reviennent à la normale en une semaine.

Mais mon autre conseil habituel est souvent une surprise. Je les préviens toujours que s’il y a des frères et sœurs à la maison, ils l’attraperont en quelques semaines – mais ce sera probablement bien pire.

La raison ? En gros, le premier enfant à l’attraper la contracte généralement d’un autre enfant avec lequel il est entré en contact dans la cour de récréation. Il reçoit une petite dose du virus, suffisante pour le rendre malade. Ils retournent ensuite chez leurs frères et sœurs, avec lesquels ils se serrent dans leurs bras, se battent, partagent leur nourriture, leur chambre et leur bain, et le contact prolongé signifie qu’ils transmettent une dose beaucoup plus importante du virus.

On m’a enseigné cela alors que j’étais médecin en formation, et j’ai depuis vu ce virus se propager à l’infini chez les patients, chez mes deux enfants et chez les enfants de mes amis.

Alors pourquoi, me demanderez-vous, vous en parle-t-on ? Eh bien, il y a une question qui me laisse perplexe, ainsi qu’à peu près toutes les autres personnes à qui j’ai parlé ces dernières semaines. Et, chose fascinante, le phénomène de la varicelle que j’ai décrit pourrait bien nous donner une réponse à cette question.

Plus de cas mais personne n'est malade

Nous savons tous que les cas de Covid-19 sont en augmentation, ici et sur le continent. Et pourtant, personne, ne semble être très malade. La semaine dernière, le ministre de la santé Matt Hancock a déclaré qu' »une deuxième vague déferlait sur l’Europe » et que « nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger le Royaume-Uni ».

Mais, en ce moment, peu de gens se retrouvent à l’hôpital. Très peu meurent, que ce soit ici ou dans d’autres pays européens.

Pendant la pandémie, les médias sociaux ont été inondés de personnes qui ont rapporté qu’elles étaient horriblement malades et coincées chez elles. Tout cela a également été passé sous silence. Pourquoi cela se produit-il ? Eh bien, une partie de la raison est due à l’augmentation des tests.

La semaine dernière, ce journal a révélé que des programmes de dépistage ont été discrètement mis en place dans tout le Royaume-Uni au cours des derniers mois, et grâce à cette approche, il était très probable que des cas bénins ou même asymptomatiques soient détectés en grand nombre.

Certains experts se sont demandé à juste titre si beaucoup de ces personnes sont même contagieuses et, par conséquent, s’il est utile de les tester. Et tant que le gouvernement ne publiera pas le nombre de cas asymptomatiques détectés, nous n’aurons pas une image très claire de ce qui se passe réellement.

Mais même dans ce cas, cela n’expliquera pas vraiment pourquoi les gens continuent à être infectés en grand nombre mais ne tombent plus malades.

Diverses idées ont été émises. Certains disent que le virus devient « moins méchant » ou qu’il « s’éteint ».

Mais c’est une théorie qui semble être instantanément rejetée par les scientifiques qui l’étudient. Il n’y a tout simplement pas de preuves tangibles que cela soit vrai.

D’autres affirment que c’est parce que les jeunes sont en train de le contracter. […]

Se pourrait-il aussi que l’infection soit transmise, mais à faible dose parce que nous gardons nos distances, nous nous lavons les mains, nous portons des masques et tout le reste ?

Donc, comme pour le premier enfant atteint de varicelle, la concentration de virus dans le corps d’une personne pourrait signifier qu’elle souffre d’une maladie très légère, ou qu’elle ne présente aucun symptôme, mais qu’elle est quand même positive.

Source: Daily Mail, le 7 septembre 2020 – Traduction par Aube Digitale

Le port du masque.

Le port du masque.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents