Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog de jlduret

Le Blog de jlduret

Pensez juste ou pensez faux mais pensez par vous-même ! Depuis Socrate, le devoir du penseur n’est pas de répéter la doxa du moment mais de la questionner. Sans cette liberté d’exprimer opinions et pensées, point de démocratie.


Une expérience simple pour montrer que le CO2 a peu ou pas d'influence sur l'effet de serre

Publié par jlduret sur 22 Janvier 2020, 23:38pm

Catégories : #CO2 effet de serre

Une simple expérience que peut réaliser un professeur de sciences de collège infirme l’effet de serre du CO2

Vu ici

Capture d’écran 2020-01-16 à 18.23.39.png

Parfois les démonstrations expérimentales les plus simples peuvent mettre à mal les affabulations dont on nous serine les oreilles depuis des années au sujet du prétendu effet de serre du CO2.

N’importe qui peut reproduire pour ses enfants l’expérience réalisée par le Professeur de physique Paul Wagoner pour démontrer que le CO2 n’est pas un gaz à effet de serre.

Le montage simple réalisé pour l’expérience.

Le matériel requis est simple. Il faut un thermocouple et un petit système d’acquisition des données acquises par le thermocouple en fonction du temps. Le reste ce sont quelques pièces de Lego, des petits panneaux de plastique et deux lampes à incandescence rayonnant dans le visible et l’infra-rouge proche.

Il faut également disposer d’une petite bouteille d’argon sous pression et d’une cartouche de CO2. Avant d’initier l’expérience on remplit un grand sac en plastique avec de l’argon et un autre sac avec du CO2 que l’on va laisser disponibles pour que la température des deux gaz atteigne la température du container vide prévu à cet effet et surmonté d’une lampe à incandescence.

Une première expérience est réalisée en insufflant lentement le CO2 dans le container ouvert vers le haut pour remplacer l’air qui s’y trouve quand la températures du gaz s’est stabilisée et le boitier d’acquisition de données est mis en opération pour enregistrer la variation de température sous l’effet de la lampe à incandescence.

On répète ensuite la même opération avec de l’argon (Ar). On compare ensuite les résultats.

Capture d’écran 2020-01-16 à 18.52.04.png

Les densités du CO2 et de l’argon sont sensiblement identiques et ces deux gaz sont plus dense que le mélange azote + oxygène de l’air.

Ils vont donc stagner dans le container lors de l’expérience jusqu’au début de la diffusion par le haut vers l’air ambiant. L’argon est totalement transparent aux rayons infra-rouges et le CO2 absorbe les infra-rouges dans les bandes de 4-4,5 et 14-16 microns de longueur d’onde.

Il faut aussi rappeler ici -et c’est important – qu’il y a 23 fois plus d’argon que de CO2 dans l’atmosphère.

Que constate-t-on ?

Qu’il s’agisse du CO2 ou de l’argon on observe une augmentation de la température de l’enceinte délimitée par le container d’environ 7 degrés.

Puisque l’argon est transparent aux infra-rouges et qu’il est plus lourd que l’air on ne peut expliquer cet échauffement que par une diminution des courants de convection en raison de la densité de ce gaz.

C’est la seule explication qui soit convaincante. Mais alors pourquoi observe-t-on un effet identique avec le CO2 et non pas un échauffement plus important si ce gaz présente des propriétés d’ « effet de serre » c’est-à-dire de rétro-radiation ?

Tout simplement parce que, comme pour l’argon, la densité du gaz entraine également une réduction des courants de convection ce qui limite la dissipation de l’énergie thermique vers la partie supérieure de container.

Mais alors où est passé l’effet de serre qui aurait du être massif avec du CO2 pratiquement pur ? Ou bien cet effet de serre n’existe pas ou bien, s’il existe, il est totalement négligeable.

Les esprits grincheux diront que l’expérience est trop simple pour prouver quoi que ce soit et ils utiliseront toutes sortes d’arguments pour démontrer que cette expérience ne prouve rien, préférant rester dans la certitude que leur enseigne l’IPCC (GIEC).

La démonstration mathématique détaillée montrant que s’il y a un effet de serre du CO2 celui-ci est négligeable se trouve dans l’article parue dans l’American Journal of Physics disponible avec l’identifiant suivant : doi : 10.1119/1.3322738 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

jean-bonnamy@aol.com 27/01/2020 15:52

Je clame dans mon lire et dans mes vidéos l'innocence du carbone du fait de la saturation de son effet de serre -je ne suis donc pas suspect de "réchauffisme" si je critique cette expérience. L'effet de serre correspond au renvoi sur la terre des infrarouges absorbés par le CO2. Aussi absorbant que puisse être ce gaz sur une épaisseur de quelques 20 ou 30 cms l'absorption ne peut être que trop faible pour être mesurable.
Je crois mais j'ai perdu la référence qu'une expérience beaucoup plus sérieuse a été faite en remplissant un tube de plus de 10 métres de CO2 et en mesurant ll'absorption des IR sur cette longueur.
Il y a malheureusement de faux amis et parmi les climatosceptiques dont je partage les conclusions
bon nombre n'usent pas toujours des bons arguments. La plupart consistent à démontrer que les arguments réchauffistes ne tiennent pas la route ce qui est très généralement vrai mais ne suffit pas à constituer une preuve. C'est pourquoi j'insiste sur la saturation car c'est la SEULE PREUVE SCIENTIFIQUE INCONTOURNABLE que le CO2 ne peut jouer aucun role dans quelque réchauffement que ce soit.

Dex 24/01/2020 22:57

Votre billet est complètement malhonnête. L'article de Wagoner et al. que vous citez prend bien soin de préciser: ""Our results apply only to the interpretation of classroom-scale demonstrations; they do not call into question the effects of anthropogenic greenhouse gases on the Earth’s climate or existing models of those phenomena".
L'article critique une expérience utilisée dans les salles de cours censé démontrer l'effet de serre, mais qui en réalité montre davantage les effets convectifs et n'est pas un bon modèle de l'atmosphère. Vous êtes à côté de la plaque.

Autre phrase en introduction: "We argue here that great care is required in interpreting these demonstrations and, in particular, that for the case of the demonstration described by Lueddeckeet al.,1 the results arise primarily from processes related to convective heat transport that plays no role in climate change."

jlduret 28/01/2020 08:35

Et d'ailleurs l'auteur de l'article vous a à peu près répondu la même chose, abbé il est vrai plus de douceur _Mais vous avez été agressif sur notre blog et notre réponse a adopté le même ton_. Voilà sa réponse "..J’avais lu ! Mais je voudrais insister sur le fait que de nombreux laboratoires orientent – parfois contre leurs convictions – leurs travaux de recherche pour être conformes au dogme du réchauffement climatique. Le mouvement de contestation universitaire qui a traversé les USA quand Trump a quitté les accords de Paris sur le climat était une manifestation du mécontentement des universitaires qui vivent des subsides accordés par Obama à la recherche sur le changement du climat et ses conséquences. On en a peu parlé en Europe. La précaution dont est l’objet ce billet est du même ordre. Ils peuvent se faire virer s’ils nient l’effet de serre du CO2 et c’est le cas des auteurs de cet article qui sont avant tout des universitaires ayant écrit cet article à l’intention des enseignants des junior high schools. Les USA vivent à nouveau l’époque de l’inquisition en Europe et c’est très préoccupant pour nous Européens car ce mouvement nous envahit aussi..". Il est curieux que vous ne voyiez pas çà !

jlduret 25/01/2020 09:15

VOUS êtes à côté de la plaque, car vous ne savez pas lire. Notre blog est une revue de Presse et republie des articles qui apportent un éclairage sur les sujets qui nous intéressent. Vous ne savez pas lire car vous ne voyez pas le lien qui mène à l'article original. Si donc vous avez une critique à formuler, suivez le lien et critiquez l'auteur de l'article, ce sera plus efficace. La phrase d'introduction dit ceci en français "..Nous soutenons ici qu'un grand soin est nécessaire dans l'interprétation de ces démonstrations et, en particulier, que pour le cas de la démonstration décrite par Lueddeckeet al.1, les résultats proviennent principalement de processus liés au transport de chaleur par convection qui ne jouent aucun rôle dans le changement climatique." Et il est dit page 539 "…. ils ne mettent pas en question les effets des gaz à effet de serre anthropiques sur le climat terrestre ou les modèles existants de ces phénomènes….". Comme si il voulait se protéger des représailles : il ne remet en cause ni le RCA ni les modèles carbo-centrés qui pourtant sont TOUS défaillants. Vous semblez aussi un peu à côté de la plaque non ?

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents