Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog de jlduret

Le Blog de jlduret

Pensez juste ou pensez faux mais pensez par vous-même ! Depuis Socrate, le devoir du penseur n’est pas de répéter la doxa du moment mais de la questionner. Sans cette liberté d’exprimer opinions et pensées, point de démocratie.


L’éducation des enfants aux enjeux climatiques

Publié par jlduret sur 2 Décembre 2019, 10:36am

Catégories : #Education au climat

L’éducation des enfants aux enjeux climatiques

par Benoît Rittaud

D’excellents parents ont trouvé LA solution. Bravo et merci à fm06 d’avoir dénichée pour nous cette perle de Jeff McQueen et de l’avoir traduite en français. (L’original est ici.)

Notre fille de 15 ans ayant été émue aux larmes par le discours de Greta Thunberg à l’ONU l’autre jour, elle s’est mise en colère contre notre génération « qui n’a rien fait pendant trente ans ». Nous avons donc décidé de l’aider à éviter ce que la jeune fille à la télé signale comme « une éradication massive et la disparition d’écosystèmes entiers ». Nous nous sommes dès à présent engagés à redonner un avenir à notre fille, en faisant notre part pour refroidir la planète de quatre degrés.

À partir de maintenant elle ira à l’école à bicyclette, parce que l’amener en voiture consomme du carburant et que le carburant émet des gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Bien sûr, comme l’hiver approche, elle pourra y aller en bus, à condition que ce soit un diesel.

Toutefois, cela ne semble pas suffisant pour « aider le climat ».

Bien entendu, elle aimerait une bicyclette électrique, mais nous lui avons montré le désastre provoqué dans certaines zones de la planète par le minage et l’extraction du lithium et autres minéraux utilisés pour produire les batteries des bicyclettes électriques. Elle devra donc pédaler ou marcher. Cela ne lui fera pas de mal, ni à elle ni à la planète. Nous aussi, autrefois, nous allions à l’école à vélo ou à pied.

Étant donné que la jeune fille à la télé a affirmé que « nous dev[i]ons nous débarrasser de notre dépendance aux combustibles fossiles » et que notre fille est d’accord avec elle, nous avons coupé le chauffage dans sa chambre. La température en ce moment tombe à 12 °C le soir, en hiver elle passera en dessous de 0 °C. Nous avons promis de lui acheter un pull supplémentaire, un bonnet, des collants, des gants et une couverture.

De même, nous avons décidé que dorénavant elle ne prendrait plus que des douches froides.  Elle lavera ses vêtements à la main, sur une planche en bois, parce que le lave-linge consomme de l’énergie. Et comme le sèche-linge brûle du gaz naturel, elle fera sécher ses vêtements sur un fil.

En parlant de vêtements : ceux qu’elle a en ce moment sont tous en synthétiques, donc faits à base de pétrole. C’est pourquoi dès lundi nous apporterons tous ses vêtements de marque chez le fripier. Nous avons trouvé une éco-boutique dans laquelle les seuls vêtements vendus sont faits de lin, de laine et de jute, ni teints ni blanchis.

Peu importe que cela lui aille, ou qu’on se moque d’elle avec ses vêtements pâles et ternes et son soutien-gorge brassière : tel est le prix à payer pour sauver le Climat.

Le coton est hors de question : il vient de pays lointains et on utilise des pesticides. Très mauvais pour l’environnement.

Nous venons de voir sur Instagram qu’elle est assez en colère contre nous. Ce n’était pas notre intention.

Dorénavant, à 19h nous couperons le Wi-Fi, et nous le remettrons le lendemain après dîner pendant deux heures. Ainsi nous économiserons de l’électricité, elle ne risquera pas de souffrir d’électro-sensibilité, et elle sera complètement coupée du monde extérieur. De cette manière, elle pourra se concentrer sur son travail scolaire.  À 23h, nous couperons l’électricité dans sa chambre, afin qu’elle sache combien il fait vraiment sombre la nuit.  Cela économisera beaucoup de CO2.

Elle ne viendra plus avec nous aux sports d’hiver, et plus généralement en vacances avec nous, car nos destinations de vacances sont en pratique inaccessibles à bicyclette.

Notre fille est totalement d’accord avec la jeune fille à la télé sur le fait que les émissions de CO2 et l’empreinte environnementale de ses parents et grands-parents sont responsables de « la mort de la planète », ce qui implique tout simplement qu’elle doit vivre comme ses arrière-grands-parents qui n’avaient ni vacances, ni voiture et pas même une bicyclette.

Nous n’avons pas encore parlé de l’empreinte carbone de la nourriture.

Zéro empreinte carbone signifie ni viande ni poisson ni volaille, ni même substitut à base de soja (après tout cela pousse dans des champs d’agriculteurs qui utilisent des machines pour moissonner la récolte, des camions pour l’apporter à l’usine agro-alimentaire où l’on utilise là aussi de l’énergie, des camions pour aller à l’usine d’emballage, et encore des camions pour aller au magasin) ni aliments importés puisque cela a un impact écologique négatif.  Et absolument aucun chocolat d’Afrique, ni café d’Amérique du sud, ni thé d’Asie.

Uniquement des pommes de terre, des légumes et des fruits du potager cultivés localement, à ciel ouvert car les serres utilisent des chaudières, des suppléments de CO2 et de la lumière artificielle, et qu’il semble que tout cela soit mauvais aussi pour le Climat. Nous lui apprendrons à faire pousser sa propre nourriture.

Le pain est encore possible mais plus le beurre, le lait, le fromage et le yaourt, le fromage frais et la crème viennent des vaches, qui émettent des gaz à effet de serre. Plus de margarine ni d’huile dans la poêle à frire car ce sont des matières grasses issues de plantations de palmiers à huile de Bornéo, berceau de la forêt vierge.

Pas de glace en été. Pas de boisson sucrée ni de boisson énergétique, car les bulles sont faites de CO2. Elle voulait perdre du poids, ça tombe bien : tout cela l’aidera à atteindre son objectif.

Nous supprimerons aussi tout le plastique, parce qu’il vient d’usines de produits chimiques. Tout ce qui est fait en acier ou en aluminium doit être éliminé aussi.  Avez-vous déjà vu la quantité d’énergie consommée par un haut fourneau ou une fonderie d’aluminium ? Très vilain pour le Climat !

Nous allons remplacer son matelas multi-spires à dessus en mousse et à mémoire de forme par un sac en toile de jute rempli de paille, avec un oreiller rempli de crin de cheval.

Et pour finir elle n’utilisera plus de maquillage, savon, shampoing, crème, lotion, conditionneur, dentifrice et médicament.  Ses serviettes hygiéniques seront remplacées par des garnitures en lin, qu’elle peut laver à la main sur sa planche en bois tout comme le faisaient ses aïeules avant que le changement climatique ne commence et la mette en colère contre nous pour avoir détruit son avenir.

Avec tout ça, nous l’aiderons à faire sa part pour éviter l’extinction de masse, la montée des eaux et la disparition d’écosystèmes entiers.  Si elle croit vraiment qu’elle peut vivre comme le demande la jeune fille à la télé, elle acceptera avec plaisir et embrassera avec joie son nouveau mode de vie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents