Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog de jlduret

Le Blog de jlduret

Pensez juste ou pensez faux mais pensez par vous-même ! Depuis Socrate, le devoir du penseur n’est pas de répéter la doxa du moment mais de la questionner. Sans cette liberté d’exprimer opinions et pensées, point de démocratie.


Elon Musk veut nous faire piloter l’iPhone avec le cerveau

Publié par jlduret sur 18 Juillet 2019, 12:03pm

Catégories : #Neuralink

Elon Musk veut nous faire piloter l’iPhone avec le cerveau
 

Et si on pouvait un jour piloter notre iPhone avec le cerveau, sans ne plus avoir besoin de toucher l’écran tactile de ce dernier. C’est le souhait de Elon Musk, le patron de Tesla et SpaceX. Il s’agit du nouveau projet présenté par Neuralink, la startup financée par Elon Musk.

Neuralink a dévoilé son prototype d’interface de communication par la pensée entre l’homme et la machine. Dont la première utilisation serait de pouvoir naviguer sur un iPhone, mais aussi écrire et diriger le curseur avec le cerveau.

Pour cela, Neuralink est en train de développer de minuscules puces, qui se placeraient sous la peau à la surface du crâne humain. Ensuite de petits fils communiqueraient des informations ou commandes, à un boitier situé derrière l’oreille et appelé Link.

© Neuralink

Ce boitier serait lui connecté à l’iPhone via une application qui pourrait piloter le smartphone. Avec un peu d’entrainement, Neuralink affirme qu’un utilisateur pourrait contrôler le curseur et le clavier sur le téléphone.

© Neuralink

L’app iPhone recevrait des commandes du cerveau, à travers le boitier Link, comme si un clavier Bluetooth était connecté à l’appareil. Un tel projet pourrait être très utile pour les personnes handicapées.

© Neuralink

Elon Musk et Neuralink désirent que des millions de personnes puissent bénéficier d’un cerveau augmentée, où l’intelligence artificielle communiquerait directement avec le cerveau de l’être humain.

Au cours de la conférence de Neuralink, Elon Musk a laissé entendre, que des tests avaient été effectués sur des singes avec succès. La startup espère pouvoir débuter les tests sur des humains d’ici à la fin de 2020.

Mais avant cela Elon Musk et Neuralink vont devoir obtenir aux États-Unis, l’approbation de la Food and Drugs Administration (FDA), l’organisme qui régule les dispositifs médicaux.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents