Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog de jlduret

Le Blog de jlduret

Pensez juste ou pensez faux mais pensez par vous-même ! Depuis Socrate, le devoir du penseur n’est pas de répéter la doxa du moment mais de la questionner. Sans cette liberté d’exprimer opinions et pensées, point de démocratie.


Ecologie : après la honte de prendre l'avion, celle de faire des enfants ?

Publié par jlduret sur 20 Juin 2019, 21:18pm

Catégories : #Ecologie

Ecologie : après la honte de prendre l'avion, celle de faire des enfants ?
 

Vous n'y avez certainement pas échappé : ces derniers temps, les témoignages se multiplient, dans certains médias, d'hommes et de femmes qui expliquent avoir renoncé à faire des enfants, voire s’être fait stériliser, pour ne pas faire subir à la planète l'empreinte carbone d'un marmot. A quand la politique de l'enfant unique pour la bonne cause ?

"Maman, t'as vu que les enfants, on pollue ?". C'est la question penaude qu'a lancée récemment la fille, pré-adolescente, d'une journaliste de Marianne à sa mère. Cette brusque prise de conscience n'était pas liée à la prévision d'une colo cet été à l'autre bout du monde, non, l'ado en question s'inquiétait de sa simple présence sur Terre. Elle venait, via l'un de ses groupes WhatsApp, de regarder une vidéo publiée le 10 juin par le média Brut, dans sa rubrique "Nature", relayant un témoignage de l'Américaine Leilani Munter, ancienne pilote de course devenue activiste écolo, intitulé : "Elle a choisi de ne pas avoir d'enfant pour préserver la planète".

Devenir vegan et faire un gosse en moins

Partagée plus de 600 fois sur Twitter, la séquence a cumulé plus de 185.000 vues avec ce discours : "J'ai décidé de ne pas avoir d'enfant pour préserver le futur de notre planèteCela a de loin un plus grand impact que tout autre geste. Peu importe à quel point tu es écolo et tu respectes la planète (...), le meilleur moyen pour nous de réduire (notre empreinte carbone) est d'avoir moins d'enfants ou de ne pas avoir d'enfant".

Et Brut d'appuyer ces paroles avec un graphique comparant le coût carbone d'"un enfant en moins" à celui… de renoncer à manger de la viande ou d'abandonner sa bagnole à essence. 

C'est une petite musique qui commence à devenir récurrente dans plusieurs médias : pour mériter son badge d'écolo, faire son tri sélectif ou éviter de prendre l'avion ne suffit plus : il faut renoncer à faire des enfants.

En octobre dernier, la comparaison avec des gestes écolos du quotidien suscitait pourtant encore de l'indignation. Quelques jours après la publication d'une tribune dans laquelle plusieurs dizaines de scientifiques émérites appelaient à "freiner la croissance de la population" afin de "sauver l'habitabilité de notre planète d'un désastre annoncé", une infographie de l'AFP tirée d'une étude de l'"Environnemental Research Letters" pointait la mesure "avoir un enfant en moins" comme la plus efficace pour réduire son empreinte carbone.

Dans un tweet sobrement intitulé "Quelques moyens pour réduire son empreinte carbone", cette mesure arrivait au bout d'une liste partant de "changer ses ampoules"… Le tollé suscité chez nombre d'internautes avait été tel que l'agence de presse avait dû préciser dans un autre tweet : "Comme vous l'aurez compris, l'AFP ne vous invite pas à faire moins d'enfants…".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents