Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog de jlduret

Le Blog de jlduret

Pensez juste ou pensez faux mais pensez par vous-même ! Depuis Socrate, le devoir du penseur n’est pas de répéter la doxa du moment mais de la questionner. Sans cette liberté d’exprimer opinions et pensées, point de démocratie.


Trump: « la Lune n’est que le début, Mars est le but »

Publié par jlduret sur 16 Mai 2019, 18:07pm

Catégories : #Homme sur mars

Trump: « la Lune n’est que le début, Mars est le but »Trump: « la Lune n’est que le début, Mars est le but »

Extrait d'un article lu ici

Quel contraste ! Trump veut que la NASA renvoie des gens sur la Lune d’ici 2024, puis sur Mars. Obama voulait que la NASA aide les musulmans à se sentir mieux dans leur peau.

Le chef de la NASA a expliqué que renvoyer des gens sur la Lune permettra aux astronautes d’atteindre Mars plus rapidement. Quelques heures après que le président Donald Trump eut demandé au Congrès américain plus d’argent pour accélérer le retour des astronautes sur la Lune, l’administrateur de la NASA, Jim Bridenstine, a déclaré qu’une mission lunaire n’était que le début.

Nous allons sur la Lune parce que nous voulons aller sur Mars avec des humains », a déclaré Mme Bridenstine mardi au Sommet Humans to Mars à Washington, DC.

M. Bridenstine a déclaré que le calendrier de la NASA pour la mission lunaire avait été accéléré en vue d’une mission sur Mars. 

La raison pour laquelle c’est important, c’est qu’en accélérant le programme lunaire, nous accélérons par définition le programme Humains vers Mars », a-t-il dit. 

La demande initiale de budget pour la NASA, soumise le 11 mars, s’élevait à 21 milliards de dollars. De ce montant, 10,7 milliards de dollars ont été alloués à la « Campagne d’exploration », qui comprenait un atterrissage sur la surface lunaire en 2028 – et qui devait jeter les bases d’une mission envoyant des humains sur Mars.

Trump veut renvoyer les astronautes sur la Lune d’ici 2024

Lundi, l’administration Trump a publié une demande de budget modifié qui demandait 1,6 milliard de dollars supplémentaires pour faciliter cette nouvelle cible.

Ces fonds supplémentaires porteraient à 22,6 milliards de dollars le montant total des crédits demandés pour le programme de la NASA.

La compétition spatiale américano-chinoise ne se termine pas avec la Lune. La Chine a également déclaré qu’elle se battait pour être la première nation spatiale à atteindre Mars. Car en ligne de mire, il y a le contrôle du cyber-terrorisme et des prochains conflits déclenchés depuis des satellites.

Partenariats avec des entreprises privées

La clé de la mission lunaire de Trump est la mise au point d’un atterrisseur qui peut transporter les humains à la surface de la Lune. Plutôt que de développer l’atterrisseur lui-même, la NASA compte sur les entreprises spatiales commerciales pour y parvenir. Les propositions pour l’atterrisseur devaient être soumises au plus tard le 25 mars. La NASA exige qu’il soit réutilisable et intégré dans deux installations en cours d’élaboration : 

  1. un avant-poste de surface,
  2. et ce qu’on appelle la porte lunaire – un bureau, un laboratoire et un espace de vie proposés pour orbiter autour de la Lune.

La semaine dernière, un candidat possible, le PDG d’Amazon, Jeff Bezos, a dévoilé Blue Moon, une maquette d’un atterrisseur développé par son entreprise spatiale privée, Blue Origin.

Lors d’une réunion du personnel de la NASA, William Gerstenmaier, administrateur associé de la NASA pour l’exploration et les opérations humaines, a déclaré que si le Congrès approuve, il envisage de signer des contrats en octobre et d’intégrer les ingénieurs de la NASA avec des partenaires commerciaux pendant la phase de développement.

© Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents