Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog de jlduret

Le Blog de jlduret

Pensez juste ou pensez faux mais pensez par vous-même ! Depuis Socrate, le devoir du penseur n’est pas de répéter la doxa du moment mais de la questionner. Sans cette liberté d’exprimer opinions et pensées, point de démocratie.


Pourquoi l’armée américaine teste les Hololens 2

Publié par jlduret sur 11 Avril 2019, 17:54pm

Catégories : #Casque virtuel

Pourquoi l’armée américaine teste les Hololens 2
 

Une version modifiée du casque de réalité augmentée de Microsoft est actuellement expérimentée par des soldats des forces spéciales pour les entraîner et les rendre plus efficaces sur le terrain.

L’expérience sur le terrain des soldats américains pourrait bien ressembler dans le futur au jeu Call of Duty. Une vision réelle sur laquelle viendrait se superposer des cartes et des informations afin de progresser et d’atteindre ses cibles plus facilement. C’est ce que promet Microsoft en fournissant son casque de réalité augmentée Hololens 2 aux forces spéciales.

Il a remporté un contrat exclusif de 24 mois et de 480 millions de dollars au mois de novembre dernier pour adapter son dispositif aux besoins de l’armée. L’appareil s’appelle IVAS (Integrated Visual Augmentation System) et est testé depuis plusieurs semaines à Fort Pickett dans le Texas.

Il intègre une douzaine de capteurs provenant d’autres sociétés, également sous contrat avec l’US Army.

Des lunettes de pointe en vision nocturne

Un journaliste de CNBC a pu essayer ce modèle. Une fois le casque mis, l’utilisateur voit s’afficher devant lui une carte de type satellite indiquant précisément où il se situe, ainsi que tous ses coéquipiers. Lorsqu’il se déplace, une sorte de boussole en haut de l’écran précise son changement d’orientation. Des flèches signalent les différentes positions possibles de l’ennemi.

IVAS peut aussi être bénéfique la nuit grâce à son imagerie thermique. Les lunettes de vision nocturne actuellement utilisées émettent une lueur verte peu discrète et visible par l’ennemi. IVAS ne brille pas autant et permet toujours aux soldats de voir d’autres personnes dans le noir. Si le dispositif ne gêne pas pour tirer en montrant l’extrémité de l’arme à travers la visière, il reste encore un peu trop encombrant. Une version de la taille d’une paire de lunettes de soleil est attendue dans les six mois, afin de pouvoir mettre un casque de protection par-dessus.

Efficace... pour tuer

Cette version remaniée des Hololens 2 présente également un grand intérêt pour l’entraînement car IVAN enregistre de la data sur les performances des soldats. Ils peuvent ainsi analyser ensuite leurs erreurs. Enfin, leurs données biométriques sont collectées, de manière à enregistrer leurs réactions et émotions lorsqu’ils tirent, comme leur fréquence cardiaque, par exemple. L’armée espère un déploiement à l’horizon 2028 et va multiplier les versions d’ici là. C’est notamment sur ce critère que Microsoft a été sélectionné au détriment de Magic Leap : il est capable de faire l’aller-retour en permanence avec l’armée pour fournir sans cesse des itérations de son casque de réalité augmentée.

Mais les salariés en interne de Microsoft ne se réjouissent pas vraiment de cette collaboration. Une pétition d’une centaine de personnes a même réclamé l’annulation du contrat au mois de février dernier. Car il faut être clair : si l’armée américaine utilise les Hololens 2, c’est pour que ces soldats puissent tuer plus efficacement. Et ce n’est pas vraiment à cette application que les ingénieurs de Microsoft pensaient contribuer.

Source : CNBC

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents