Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog de jlduret

Le Blog de jlduret

Pensez juste ou pensez faux mais pensez par vous-même ! Depuis Socrate, le devoir du penseur n’est pas de répéter la doxa du moment mais de la questionner. Sans cette liberté d’exprimer opinions et pensées, point de démocratie.


La NASA confirme sa volonté d’envoyer des hommes sur Mars avant 2033

Publié par jlduret sur 5 Avril 2019, 18:58pm

La NASA confirme sa volonté d’envoyer des hommes sur Mars avant 2033
 

La NASA a officiellement confirmé qu’elle souhaitait envoyer des humains sur Mars d’ici l’année 2033, dans une quinzaine d’années. Un projet ambitieux auquel l’agence s’attelle déjà.

Le patron de la NASA, Jim Bridenstine a réaffirmé la volonté de l’agence de se rendre sur Mars dans les années à venir, suivant ainsi la volonté de l’administration Trump.

Des humains sur la Lune en 2024 et sur Mars en 2033 ?

Lors de sa prise de parole, l’administrateur de la NASA a déclaré à ce sujet : « Nous voulons réussir à atterrir sur Mars en 2033 […] Nous pouvons avancer l’atterrissage sur Mars en avançant l’atterrissage sur la Lune. La Lune est le banc d’essai ». Il a ajouté à propos du satellite, sur lequel l’agence veut donc retourner sous peu : « L’objectif n’est pas seulement de ramener des humains sur la surface lunaire, mais de prouver que nous pouvons vivre et travailler dans un autre monde ».

Néanmoins, la NASA devra faire face à de nombreuses difficultés avant qu’un premier humain ne puisse poser le pied sur Mars, planète rouge particulièrement convoitée. L’agence américaine doit effectivement se confronter aux entreprises privées, qui ont le même projet pour les années. Même si elle collabore avec SpaceX en ce qui concerne la capsule Crew Dragon destinée à l’ISS, celle-ci sait que l’entreprise d’Elon Musk a le même projet.

Plus largement, c’est également la Chine qui s’intéresse de près à la conquête de l’espace, qu’il s’agisse de Mars ou de la Lune. En conséquence, il est particulièrement important pour la NASA, et pour l’administration Trump, d’arriver à se rendre sur la planète ou le satellite avant que l’autre pays ne le fasse.

Il y a quelques jours, le vice-président Mike Pence s’est exprimé sur le sujet en ordonnant à la NASA de retourner sur la Lune dans les cinq ans à venir, soit en 2024, un calendrier réduit de quelques années par rapport aux prévisions initiales de l’agence américaine.

Néanmoins, il reste difficile de savoir si l’agence arrivera à tenir ce planning particulièrement chargé.

Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents