Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog de jlduret

Le Blog de jlduret

Pensez juste ou pensez faux mais pensez par vous-même ! Depuis Socrate, le devoir du penseur n’est pas de répéter la doxa du moment mais de la questionner. Sans cette liberté d’exprimer opinions et pensées, point de démocratie.


Selon Julian Assange nous vivons nos derniers instants de liberté

Publié par jlduret sur 26 Septembre 2018, 17:03pm

Illustration : Place George Orwell à Barcelone où Orwell vint combattre le fascisme et le totalitarisme en 1936.

Illustration : Place George Orwell à Barcelone où Orwell vint combattre le fascisme et le totalitarisme en 1936.

 

Avant qu’il ne soit définitivement déconnecté du monde extérieur, Julian Assange donna une dernière interview relative au futur de la surveillance mondiale et comment les avancées technologiques ont changé l’humanité.

Big Brother est en route

Dans une vidéo mise en ligne par le World Ethical Forum à Bercelone, Assange porte un regard critique sur ce qui fait face à l’humanité et il appelle cela dystopie – un univers orwellien – dont il dit sans hésitation qu’il sera bientôt impossible pour n’importe quel individu sur la planète de ne pas être inclus dans les bases de données gouvernementales ainsi que celles détenues par les entités de la high-tech communément appelées les GAFAs.

 » La dernière génération née (avant celle que l’on a maintenant coutume d’appeler les « millenials » c’est-à-dire nés avant l’an 2000, note insérée pour une meilleure compréhension) est la dernière génération libre.

A peine un an après votre naissance les grandes oreilles connaissent déjà tout de vous

Votre identité dans une forme ou une autre – en raison des portraits et des noms que vos parents divulguent stupidement sur Facebook ou encore de la simple souscription à un contrat d’assurance ou à la demande d’un passeport – tout cela est connu des grandes puissances mondiales.

«Assange prédit également que l’intelligence artificielle (il faut dire le traitement algorithmique ultra-rapide des données plutôt qu’intelligence artificielle) favorisera le piratage automatique de toutes ces données accroissant de ce fait l’échelle des activités hostiles au sein du cyber-espace.»

Il n’y a pas de limites on line. Il faut 220 millisecondes pour aller de New-York à Nairobi ! Comment pourrait-il y avoir la paix dans un tel scénario ? » dit Assange.

Les entités en ligne (entendez les GAFAs et les organismes gouvernementaux de surveillance comme la NSA) créent leurs propres protections en utilisant une cryptographie qui leur est propre.

Cependant la taille de cette activité qui dépasse celle de n’importe quelle entreprise d’envergure raisonnable, le nombre de personnes « traitées », les différents types de logiciels et de serveurs informatiques qui sont le nerf de cette activité font qu’il est très difficile de mesurer le danger qui nous attend tous.

Et Assange d’affirmer : « Je pense qu’il est complètement impossible d’établir des protections frontalières qui puissent être suffisamment fiables et stables pour éliminer toute sorte de conflit. En conséquence il y aura encore plus de conflits dans le monde, et chacun y perdra sa liberté individuelle. »

Source : https://www.rt.com/news/438968-assange-last-interview-black-out/ 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

chris 07/01/2020 23:20

Bien d'accord avec avenir 6665

avenir6665 07/01/2020 02:03

La situation de Julian Assange est on ne peut plus symptomatique de la dérive néolibérale de nombre d’Etats du monde dit « avancé » :des Etats de plus en plus autoritaires,de moins en moins respectueux des libertés fondamentales,inaliénables parmi lesquelles le droit d’informer.Julian Assange mérite notre reconnaissance en ayant diffusé des informations fiables devant être portées à la connaissance de l’opinion (crimes commis par l’armée américaine pendant la guerre en Irak,entrave au bon fonctionnement de la démocratie au sein du parti démocrate américain de la part de Mme Clinton) ;informations reprises par nombre de grands titres de la presse du monde entier.Le traitement infligé à Julian Assange,traitement digne de régimes autoritaires,doit nous alerter sur l’état réel des droits de l’homme dans notre monde dit « avancé ».Ne laissons pas ainsi piétiner les libertés,nos libertés !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents