Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog de jlduret

Le Blog de jlduret

Pensez juste ou pensez faux mais pensez par vous-même ! Depuis Socrate, le devoir du penseur n’est pas de répéter la doxa du moment mais de la questionner. Sans cette liberté d’exprimer opinions et pensées, point de démocratie.


La première livraison par drone autorisée aux Etats-Unis

Publié par jlduret sur 20 Juillet 2015, 22:36pm

Catégories : #drones, #Drones livraison

La première livraison par drone autorisée aux Etats-Unis

En Australie puis aux USA

La start-up Flirtey a fait ses débuts en mars 2014 en Australie où ses drones ont livré des manuels scolaires.

Elle souhaitait étendre ses activités aux Etats-Unis, c’est chose faite. Le 17 juillet 2015, elle y a effectué, en partenariat avec l’université Virginia Tech et la Nasa, la première livraison par drone validée par la direction de l’aviation civile américaine, la FAA.

24 colis livrés avec succès

Le drone de la petite entreprise australienne a livré 24 colis de médicaments dans le comté de Wise, une zone rurale de Virginie, a-t-elle annoncé fièrement sur Twitter en accompagnant la nouvelle d'une vidéo.

Le plan de vol d’origine prévoyait six allers-retours pour délivrer un total de 4,5 kilos de médicaments à une clinique qui fournit gratuitement des soins à 1500 patients chaque année.

Après le succès des deux premiers vols, l’équipe a décidé d’envoyer le reste du chargement en un seul vol. « C’était un moment comme à Kitty Hawk », s’est enthousiasmé Matthew Sweeny, patron de Flirtey, en faisant référence à la ville qui a vu le premier vol réussi par les frères Wright.

Les médicaments ont été acheminés depuis la pharmacie d’Oakwood située à 56 km par avion jusqu’à l’aéroport de Wise County, puis par drone, le tout prenant moins d’une demi-heure.

Le gain de temps conféré par cette solution par rapport à un trajet en voiture est conséquent puisqu’il prend 90 minutes à cause de routes très sinueuses.

Ce test est indéniablement un premier pas dans la bonne direction, mais la logistique a été assez lourde à mettre en place a rappelé un analyste, ce qui tend à prouver que cette technologie n’est pas encore suffisamment au point pour un développement à grande échelle.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents