Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog de jlduret

Le Blog de jlduret

Pensez juste ou pensez faux mais pensez par vous-même ! Depuis Socrate, le devoir du penseur n’est pas de répéter la doxa du moment mais de la questionner. Sans cette liberté d’exprimer opinions et pensées, point de démocratie.


​Les sites web des administrations françaises sont surtout conçus... pour elles.

Publié par jlduret sur 14 Juillet 2013, 07:26am

Catégories : #internet

​Les sites web des administrations françaises sont surtout conçus... pour elles.

En dépit des progrès réalisés en matière de dématérialisation, un rapport de la Cour des Comptes souligne les insuffisances des sites Internet de nombreuses administrations.

Les sites web des administrations françaises sont surtout conçus... pour elles.

Ce constat sans appel est issu du récent rapport de la Cour des comptes sur l'organisation territoriale de l'Etat.

« La consultation des sites internet de nombreuses administrations suffit à démontrer que ce type de service demeure mal développé...(...)... conçus pour les besoins propres des administrations, et non pour les usagers » expliquent les auteurs du rapport.

La critique se fait, ensuite, plus acérée.

« Nombre de ces sites ne permettent pas d’accéder, par des liens hypertextes, à des informations complémentaires.

Souvent, il n’est pas indiqué de numéro de téléphone.

Le site est conçu pour livrer des informations mais aussi pour que l’administration ne soit pas dérangée en permanence par des appels téléphoniques ».

A l'appui de leur thèse, le rapport souligne que les réseaux sociaux, vecteurs d'interactivité avec l'usager, ne sont que très rarement utilisés.

Résultat, ces insuffisances ont deux effets pervers majeurs.

En premier lieu, « Le support papier demeure très utilisé. De nombreux usagers continuent à se rendre dans les locaux de l’administration pour obtenir des renseignements ou des pièces administratives ou traiter leurs dossiers ».

Ce qui contraint l'administration à maintenir un nombre plus élevé d’implantations que ne le lui permettent ses moyens limités par la disette budgétaire actuelle.

En second lieu, cette sous-utilisation des technologies numériques limite la capacité de l’administration à percevoir et anticiper les attentes des usagers.

« Toute réflexion sur l’implantation des services administratifs devrait désormais prendre en compte le développement potentiel des techniques numériques » estime le rapport.

Source :

- L'organisation territoriale de l'Etat (Cour des comptes, fichier PDF, 2,51 Mo)

____

VU ICI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents